LA GROTTE

Création collective d’une grotte en papier froissé, avec Vincent Floderer, plasticien – chercheur au CRIMP.

Un séminaire d’intégration, 55 personnes, de nouvelles têtes, des liens à tisser et un réseau à constituer. Rien de tel pour y parvenir que la création collective d’une œuvre tant spectaculaire qu’éphémère : une grotte en papier d’environ 60m2 au sol et haute de presque 4 mètres en son point culminant. Au-delà de la fantastique énergie déployée par la centaine de mains occupées à malaxer les fibres du papier, ce sont des collaborations inédites, étonnantes et souvent déroutantes qui se mettent en place !!

Le point de départ : 800m2 de papier kraft. Pour soutenir l’ensemble de la grotte en suspension : un réseau astucieux de câbles électriques détournés, fixés au plafond équipés de pinces d’accrochage stratégiquement placées. Ni colle, ni scotch, ni agrafes, de la belle ouvrage rendue possible par des techniques de froissage structurées et d’assemblage ingénieuses, bio-inspirées des modèles présents dans la nature et simples à acquérir.

L’objectif : collectivement, travailler, froisser, mettre en forme des bandes de papier kraft de grandes longueurs, jusqu’à 3 mètres sur 1,4m, pour façonner l’une après l’autre les parois de la cavité et reproduire les aspérités d’une vraie grotte. Assemblées progressivement, uniquement avec la technique du froissage structuré, elles font apparaître un volume spectaculaire, où l’imagination de chacun va trouver la possibilité de s’exprimer pour peaufiner les derniers détails d’une architecture naturelle.

Réalisation collective plus vraie que nature qui permet à chaque participant de rencontrer ses collègues et d’interagir avec eux de façon originale et décalée, cette création fait découvrir les possibilités méconnues d’un matériau pourtant familier.

IMG_0173IMG_0168IMG_0174



Scroll Up